La bonne et la mauvaise surprise publicitaire de la semaine

« Cool Water »

Agence: WWP, Guatemala
Annonceur: Watta
D.A: Oliver Rodríguez, Daniel Morales

J’ai presque envie de dire: « Watta fuck? », dans le genre « femme objet pour vendre produit à tout prix » cette campagne (déclinée en 2 autres affiches presse) se place facilement dans le top 5 de cette année.

Les mauvaises langues penseront tout de suite à l’Italie pour l’origine de cette publicité mais elle nous vient en réalité du Guatemala.
Pas la peine de faire une analyse trop poussée, d’ailleurs le brief créa a du être très vite expédié:

– Hey! et si on plaçait le produit entre les jambes d’une bombasses pour évoquer un certain objet phallique (ou autre chose dans le genre)?
– Mais enfin Patricko vous êtes tombé sur la tête? Nous sommes une entreprise qui vend de l’eau minérale!
– Oui, mais on s’en fout non?
– Pas faux, rajoutons une pastille au niveau du visage de la jeune fille comme ça on laisse définitivement tomber le moindre soupçon de subtilité! *

* [ pour ceux qui auraient pas tout de suite remarqué, oui la pastille blanche fait référence à une pratique sexuelle (je vous laisse chercher tout seul) ]

L’ironie dans tout ça (parce qu’il y a pire que le visuel) c’est que la signature de Watta est: « Agua Pura, pero con estilo », qu’on peut traduire par:

« Une eau pure, mais élégante« 

Bon outre l’utilisation d’une conjonction de coordination d’opposition mal sentie, c’est surtout le qualificatif qui me choque. Élégante? Non mais sérieusement  elle est où l’élégance là? Dans le coffre? Sous le siège auto?

Donc soit les types de chez WWP ont utilisés le brief client comme dessous de verre pendant toute la phrase créa, soit le dir’ com’ de Watta a choisit un positionnement de niche pour vendre de l’eau.

C’est pas le même délire chez nous avec Evian ou Volvic hein?

____________________________________________________________________

Laissons tomber le domaine du sexe pour la campagne presse originale (ou pas, j’ai pas trop regardé si l’idée a déjà été utilisée) (probablement) d’un café à Tel-Aviv (donc oui, clairement pas de sexe ici)

« Café Joe se la joue AroudMe »

Agence: Y&R, Tel-Aviv
Annonceur: Café Joe
Directeur créa: Sagi Blumberg

   Une petite opé sympathique donc, comme expliqué dans la vidéo ci-dessous le principe est ultra simple: « plutôt que de payer pour avoir une affiche presse avec un QR code renvoyant, seulement, vers le site de l’entreprise, pourquoi ne pas faire en sorte que le QR Code puisse renvoyer la cible vers une page indiquant la boutique la plus proche de vous ? »

Une idée très simple, pas tant que ça utilisée (et pourtant, si une publicité arrive à susciter l’envie un tel dispositif peu facilement concrétiser le désir d’achat) dont le seul hic (je chipote) est qu’il se repose sur un QR Code, un mode de communication pas si efficace que ça et qui ne parle qu’à une cible bien précise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s