L’industrie du jeu vidéo peut elle devenir le média d’actions humanitaires?

Pas banale comme question pas vrai? 


Ce matin en faisant ma veille stratégique quotidienne je suis tombé sur cette vidéo, mélangeant 2 choses que je fais régulièrement, à savoir: donner mon sang et geeker sur
Uncharted 3.

 » Red Cross: Blood Trade « 

École : ESPM SP, Brazil
DA: Augusto Antunes
Copywriter: Raphael Valenti
Vidéo: Thiago Ogoshi

Pour résumer, l’idée est donc d’encourager les gamers à venir donner leur sang en leur offrant un code permettant d’obtenir un « bonus de santé » pendant leurs parties multijoueur; le tout avec une accroche (bien pensée): 

 » Donnez votre sang, comme ça les gens pourront survivre dans le monde virtuel, et maintenant dans le monde réel aussi « 

Une idée apparemment originale, vraiment développée pour toucher sa cible (des jeunes en bonne santé) avec une problématique réelle: de plus en plus de besoins en sang, mais dans le même temps une absence de donneurs qui ne réalisent pas l’importance du don (bon pour cet aspect on repassera, là c’est surtout ce que l’on y gagne que le joueur retiendra). 

Mais voila, en poussant mes recherches un peu plus loin 3 éléments notables m’ont sautés aux yeux. 

1 –  Ce n’est pas un travail d’agence mais un projet d’étudiants brésiliens issus de l’ESPM (une école sup’ qui propose une formation en publicité), bon ça à la limite c’est pas bien grave mais du coup cela implique…
2 – … que cela n’est qu‘un projet.
Aussi bonne que soit l’idée (ça se discute) elle n’est encore qu’un concept, voir au mieux une proposition faite à la croix rouge.
3 – Cette idée n’est qu’une pale copie d’un autre projet diffusé en 2010 sur Vimeo, finaliste lors des Futurs Lions de Cannes ! 

Halo Enlist for the Red Cross

Par Brendan Graham (Queensland University of Technology)
and Wang Wei Yang (Nanyang Technological University)

Quelle désillusion…

« Pourquoi je ne donne pas mon sang? Parce que je m’en fous »

Le concept des brésilien est en réalité le clone quasi identique d’un projet vieux de 2 ans racheté par Microsoft…
Qui plus est le concept des étudiants de l’ESPM est (en plus) moins poussé que celui réalisé sur Halo:
On voit bien que le projet est plus ambitieux avec plus qu’un simple bonus santé offert aux joueurs, et surtout une réelle présence d’un message de sensibilisation et d’insights.

C’est dommage surtout que l’idée d’origine avait déjà été reprise en début d’année par deux jeunes créatifs Hollandais, là aussi simplement sous forme d’idée/proposition, en retravaillant le concept et en prenant comme suport un des plus gros succès de l’industrie du jeu vidéo: Call Of Duty 3

L’idée est un peu différente, l’objectif lui reste assez proche; ici il s’agira de payer la modique somme d’un dollars symbolique (reversé à Amnesty International) pour télécharger un DLC (contenu additionnel) vous permettant de réaliser une mission bonus, où l’objectif est de libérer des prisonniers de guerre (un bon moyen d’encourager aux dons, surtout qu’avec plus de 20 millions d’exemplaires vendus dans le monde il y a moyen de rendre ça rentable).

Pour finir à la question « L’industrie du jeu vidéo peut elle devenir le média d’actions humanitaires?  » je réponds OUI.

Au travers de mes recherches pendant la rédaction de cet article j’ai pu voir plusieurs idées (plus ou moins créatives) crédibles utilisant le jeu vidéo comme support média, à mon sens le JV est destiné à devenir un « grand » média (on voit déjà beaucoup de placement produit et autres actions marketing), comme le cinéma l’a fait il n’y a pas si longtemps.

Cependant le cas de l’humanitaire est particulier, certes les applications que nous avons vu plus haut sont réalisables mais sont elles pour autant crédibles?
Aux yeux des joueurs, peut être, mais je doute que les associations humanitaires internationales acceptent d’utiliser un jeu comme
Call of Duty (a.k.a un jeu de guerre à la Micheal Bay  où l’on compte les cadavres par milliers)
, surtout que ces organismes sont très loin d’être en bonne relation avec cette industrie (cf: photo article)

Jeux vidéo et Humanitaire semblent donc être deux univers difficile à faire co-exister, du moins tant que les blockbusters de cette industrie resteront des simulations de guerre qui vont à l’encontre des valeurs de ces organisations; et ça malgré des pistes très intéressantes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s